Appel Authentique contre les 24 heures motonautiques

Publié le par STOP aux 24 heures motonautiques

dessin-Stop-24-couleur.JPG
Nous, citoyens, militants, élus écologistes Rouennais, réunis à Rouen, au restaurant L'Authentique, déclarons :

- Nous prenons acte de la volonté de la Ville de Rouen, de s'impliquer dans la lutte contre le réchauffement climatique et de s'impliquer également dans ses orientations pour une politique affirmée de respect de l'environnement et de développement durable.
 
NOUS NOUS EN REJOUISSONS

- Aujourd'hui, pour passer de la parole aux actes, nous demandons solennellement que la ville de Rouen se désengage du financement public des 24 heures Motonautiques. 
-  Nous demandons également que la ville de Rouen n'autorise plus cette manifestation, même financée par des sponsors privés. 

La ville ne doit plus cautionner cette manifestation, issue du siècle du pétrole à bas prix, dévoreuse de carburant (50.000 litres en 24 heures), fortement émettrice de CO2 et responsable d'une pollution sonore ininterrompue, contraignant de nombreux Rouennais à déserter leur domicile pendant l'épreuve ! 
De plus, cette manifestation est d'un apport nul pour les commerces locaux, légitimement fermés lors de ce week-end du 1er Mai.
 
PREPARONS UNE VERITABLE FETE POPULAIRE AUTOUR DE LA SEINE !

L'exemplarité écologique suppose que la ville réoriente le budget consacré aux 24 heures motonautiques vers l'organisation d'une Fête Populaire, autour de notre fleuve, La Seine, valorisant les énergies renouvelables, la batellerie fluviale, les associations de protection et de découverte de l'environnement, en y associant des clubs sportifs locaux, de loisirs nautiques doux, et les associations culturelles locales.
Alors que pour l'épreuve 2009, les organisateurs des 24 heures motonautiques ont rendu un budget déficitaire, qui ne doit pas être comblé par nos impôts, il est l'heure d'arrêter cette course qui va à l'encontre du développement durable.
         
Cette décision, qui ne résumerait pas à elle seule une politique ambitieuse dans ce domaine, serait un premier pas symbolique important.N
ous appelons la ville de Rouen à faire ce premier pas.
Fait à Rouen, le 16 décembre 2009
        

Pour signer notre appel, nous avons ouvert un compte Facebook:
 

- 24 heures motonautiques : Un communiqué des Verts du 03 Mai 2010 à 21:39

L'heure est pour nous à la consternation et au recueillement...et pas au débat sur l'avenir des 24 heures.

  

Nos pensées vont à la famille du gendarme qui est décédé, dans des circonstances qui doivent être précisées par la justice.

  

Les Verts


-  24 heures, le compte n'y est pas ! : Un Communiqué de presse du groupe Eelv de Rouen du 12 janvier 2011:

 

Lors des élections municipales de 2008, les écologistes avaient engagé le débat de l’avenir des 24h motonautiques. Un compromis oral avait été trouvé au sein de "Rouen Motivée",consistant à prolonger la course jusqu’au terme de la convention avec les organisateurs, tout en préparant une manifestation alternative. La convention étant arrivée à échéance en 2010, notre majorité a engagé une concertation avec l’ensemble des acteurs concernés. Ces consultations ont révélé que les dysfonctionnements de sécurité sont bien plus importants que ce que l’on pouvait craindre.

 

Au terme de cette concertation notre groupe, qui a toujours été opposé à la tenue de cette course, a essayé de créer les conditions d’un consensus en proposant une période transitoire pour aller vers un nouvel évènement, tourné vers le développement des énergies renouvelables. Nous avions posé plusieurs conditions: la réduction de la course à 6h diurnes, la suppression des financements publics, et dès 2011, le développement d’animations environnementales.

 

Madame le Maire vient de nous faire connaître sa position sur l’avenir de la manifestation ; si elle rappelle son attachement aux questions de sécurité, elle maintient néanmoins la durée de l’évènement à 24h et la participation financière de la ville. De plus, la prise en compte des aspects environnementaux est marginale, et se limite à la recherche d’une caution "écolo" pour l’évènement.

 

Par conséquent, les conditions ne sont pas réunies pour que notre groupe puisse apporter son soutien à la poursuite de cette manifestation. Prenant acte du refus de faire évoluer la course, notre groupe repropose l’organisation d’une grande fête populaire autour de la Seine, qui valorise son patrimoine et les énergies renouvelables.

 

Pour le groupe,

Cyrille Moreau -  Président du groupe EELV & apparenté-es

  - 24 heures motonautiques ou...que la fête commence ! Un communiqué du groupe Eelv de Rouen du 02 Mai 2011

 

   

Photos prises vers 12H45 aprés la manif du 1 Mai

  

La position des écologistes est connue depuis longtemps : nous souhaitons l’arrêt des 24 heures motonautiques, même si nous avions proposé, dans une phase de transition et dans un esprit consensuel, de ramener la course à 6h sans financement public. Un autre choix a été fait par les organisateurs, validé par la ville, pour ramener la course à 2x6 heures, en gardant le financement public.

 

Les enseignements de cette édition :

 

- Nous constatons tout d’abord que la course n’a pas duré 12 heures comme prévu, mais 8h, se rapprochant ainsi des 6 heures que nous avions proposé. Celle-ci a été arrêtée à de nombreuses reprises par le passage des péniches, travail oblige !…et qui ont déclenché les foudres de quelques spectateurs, dont certains sont même allés jusqu’à leur lancer des cailloux!

 

- Nous observons que cette course n’a attiré que très peu de spectateurs. Nous évaluons même que le départ de la course s’est effectué en présence de 1500 spectateurs maximum. Un comble pour une « fête » qui réunissait jusqu'à 400.000 spectateurs certaines années...! chiffre bien entendu farfelu, et reconnu comme tel par les organisateurs eux-mêmes lors de la table ronde qui a eu lieu en mairie.

 

Pour notre part, nous savons que les Rouennais ne vibrent plus depuis bien longtemps devant les 24 heures motonautiques…

 

- Nous assistons navrés à un affrontement au sein des dirigeants des 24 heures motonautiques, qui montre que c'est le sens même de cette course qui fait débat et qui ne bénéficie plus de la nécessaire cohésion interne pour porter un tel événement, qui ne semble plus être un projet partagé entre ses dirigeants.

 

- En fin, alors que pour la première fois, la mise en œuvre réelle des normes de sécurité minimales avait été décidées, nous constatons que cela a rendu la course quasiment impossible!

 

Cette course, qui était la reine de l’ère du tout pétrole, gaspillant des milliers de litres de carburant, bénéficiant de plusieurs subventions publiques, et du soutien de nombreux sponsors, vient à contretemps du 21eme siècle.

 

Les 24 heures motonautiques sont déjà le symbole passé d’une époque dont nous souhaitons collectivement tourner la page et qui n’obtient plus le consensus nécessaire à son existence, tant en interne de l'équipe des 24 heures qu'au sein de la société Rouennaise.

 

Nous souhaitons enfin que soit réfléchi l'organisation d'une fête populaire valorisant vraiment l'axe Seine, avec la participation des Rouennais et des Hauts-Normands.

 

Pour Eelv de Rouen, Stéphane Martot
secrétaire du groupe local
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

philippe 03/05/2011 20:06


ET MOI JE DIS YESSSSSSS !!!!!!!! LES 24H MOTONAUTIQUE (12H CETTE ANNEE) CONTINUE, QUELLE SUPERBE COURSE CETTE ANNEE !!! ET ESPERE QUE CELA DURE ENCORE ET ENCORE !!! ALORS LES RAGEUX, VOUS POUVEZ
TOUJOURS CONTINUER A HURLER, PERSONNE NE VOUS ECOUTE !!!


colleret 30/04/2011 19:01


Encore un action qui ne sert a rien.

Les 24H ont un fort rayonnement national et international.Donc arreter de vouloir stopper tout ce qui embete. car vos idées sont partagées par peu de personnes. Si on vous écoutez il faudrait
rester cloitrer chez nous sanbs jamais rien faire. pas de sport vu qu'on de deplace en voiture, en bus ou (mon dieu) en avion. c'est la fin de tous les sports. S'il vous plait arreter de nous
embeté avec vos idées obselletes et moyennageuse.


alepee 23/04/2011 15:29


Déjà Rouen est une ville "morte" certain veulent faire disparaitre le peu d'attractions ! par contre personne ne conteste les depenses enorme en transport des membres del'état(avions; voitures ) si
vous voulez une ville encore plus triste voilà la solution ! moi des que je peux je quitte la normandie !


LEVESQUE DIDIER 29/12/2010 13:31


C VRAI QUE DE BRULER DES PNEUS ET DES PALETTES EN TEMPS DE GREV EST PLUS ECOLOS
MAIS MESSIEURS ET DAMES JE NE VOIENT PAS BEAUCOUP DANS NOS CAMPAGNES POUR NOURIR PENDANT LA NEIGE LES OISEAUX ET LA FAUNE SAUVAGE

ET REPOND QUOI LA !


lenord loic 14/12/2010 18:10


bonsoir,MESDAMMES ET MESSIEURS les pseudos écolos.

Vous venez "poignarder"et par derrière"bien sur"cette animation,qui je vous rappels,vous permet de développer la sécurité nautique que vous etes si heureux d'utiliser sur vos lieux de vancances en
ESPAGNE,MAROC etc sur vos jetski,vous savez les coupes circuits en cas d'éjection,les gilets de flotaisons etc...épreuve qui permet aussi de tester de nouveaux moteurs vert,endurants,moins
énergivores...
Non seulement vous etes les premiers polueurs de la terre à prendre vos avions,traverser la FRANCE en voitures,utiliser vos clim"consommation de carburant",à faire 500mètres en voiture pour une
baguette de pain parce qu'il pleut...
Regardez déjà "la merde"dans ROUEN,les trottoirs"enmerdés",l'incompétence GENERALE de la MAIRIE de ROUEN,des adjoints incapableS de rendre leur ville sécurisante,à développer les transports en
commun.
"la liberté des uns s'arretant où celles des autres commencent"...n'est ce pas,incapable que vous etes...juste foculs et opportunistes...
Paris normandie du 14/12/10 page 6 regardez donc ce pseudo écolo "lamentable/minable/honteux"...